Les visites du Paris de la couture et du sur mesure

Une visite parisienne des coulisses de la création artisanale  de la Couture et du Sur Mesure grâce à la rencontre conviviale avec l’artisan du luxe au savoir-faire rare.

En savoir plus...

design by dda
Home » Out of ordinary » Bijou en Immersion

Bijou en Immersion

Google+FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Une galerie, un livre et une école. Soit trois actualités liées aux métiers d’art du bijou et du joyau que The Daily Couture évoquera aujourd’hui. Leur point commun ? La maison Van Cleef & Arpels les soutient. Autant dire, une référence dans l’art du bijou !

Où donc, à Paris, apprécier l’art de la bijouterie et de la joaillerie à même de réjouir tout(e) passionné(e) ? Parmi les nombreux espaces d’exposition de la capitale, la Galerie des Bijoux du Musée des Arts Décoratifs est un lieu privilégié pour explorer cet art de la parure avec ses 1.200 pièces environ.  Son ambition ? « Offrir un panorama exemplaire de l’histoire du bijou et de la joaillerie du Moyen Âge à nos jours. Bagues, colliers, bracelets et broches sont présentés au sein d’un parcours chronologique, en parallèle à une vision technique des savoir-faire ». Aujourd’hui, la Galerie des Bijoux s’enrichit de nouvelles pièces, surtout contemporaines, avec le soutien de l’Ecole Van Cleef & Arpels et la maison Van Cleef & Arpels – entités distinctes – toutes décidés à faire mieux connaitre les trésors de ses collections réunis depuis plus de 150 ans.

galerie des bijoux, musée arts déco, the daily coutureGalerie des bijoux, Musée des Arts Décoratifs, the daily couture

livre flore, the daily couturelivre flore, galerie des bijoux, the daily couture

Connaissiez-vous cette galerie trop peu fréquentée, sans doute laissée dans l’ombre des grandes expositions temporaires qui font l’histoire du musée, du moins médiatiquement ?  Pour y remédier, le Musée des Arts Décoratifs publie Flore, un projet éditorial ambitieux, grâce à ses mêmes soutiens.  Le défi ? Publier un beau livre le moins coûteux possible pour le public, à même de nous ravir avec des photos macros de qualité ­– la seule façon de dignement rendre compte de l’art de l’infiniment petit, de la texture des matières et pierres précieuses. Sensibiliser ainsi son œil à l’art du détail au travers de pièces acquises pour leur capacité à témoigner d’une histoire renouvelée des formes et techniques. Casse-tête éditorial résolu : le livre aux photos très réussies de Jean-Marie del Moral est disponible à un prix accessible (19,50€).

Ce sont par les thèmes de la flore et de la nature, sujets inépuisables, traités par Patrick Mauriès et Evelyne Possémé, les auteurs, que nous explorons comment des artistes, bijoutiers ou joailliers réussissent à réinterpréter ces thèmes en jouant avec les matières, les techniques, les couleurs, les formes. Le rendu de l’art de l’émail est particulièrement époustouflant ! Le livre nous fut présenté avant de nous rendre à une visite de l’Ecole Van Cleef & Arpels, dont l’objectif, depuis presque cinq ans déjà, est de « transmettre, lever le voile, partager avec le public le plus large le monde secret de la joaillerie ». Qu’en est-il de l’école aujourd’hui ?

Ecole Van Cleef & Arpels, the daily coutureEcole Van Cleef & Arpels, the daily coutureEcole Van Cleef & Arpels, the daily couture

Une réussite indéniable qui amène l’Ecole Van Cleef & Arpels à poursuivre sa vocation de la transmission de l’art de bijou à l’étranger, à la rencontre d’élèves à New York, Hong Kong et Tokyo.  Pour l’accompagner dans son développement, l’école s’est dotée d’un conseil scientifique composé de dix membres, des personnalités imminentes du monde de la culture, de la science et de la recherche. David Caméo, directeur général des Arts Décoratifs, François Farge, éminent professeur en minéralogie au Museum d’Histoire Naturelle de Paris et à Stanford University ou encore Michèle Bimbenet-Priva, une des grandes conservatrices au Musée du Louvre en font parti… « J’ai l’absolue conviction que j’ai besoin d’avoir auprès de moi des experts de très très haut niveau qui soient les garants de la pertinence des contenus pour la transmission de la connaissance et la progression de la recherche. », confie Marie Vallanet-Delhom, présidente de l’école Van Cleef & Arpels. En plus des experts en histoire de l’art, gemmologie et savoir-faire, le travail avec ces experts-chercheurs oblige l’école à toujours aller vers des contenus plus pointus qui résonnent avec la recherche et le monde contemporain, précise la présidente. Il s’agit de transmettre aux élèves l’information la plus exacte possible et bannir les approximations de tout contenu que l’école développe.

Bel écrin niché dans le quartier historique de la joaillerie à Paris, les étudiants se retrouvent au cœur de la place Vendôme, dans un hôtel particulier du XVIIIe siècle, témoignage de l’Art à la Française. 750 m2 sur deux étages au sein de l’Hôtel de Ségur, baptisé par la Maison en Hôtel Van Cleef & Arpels des Métiers accueillent des enseignements calibrés pour le grand public. Une expérience d’immersion dans l’univers des ateliers de joaillerie avec des cours délivrés, entre autres, par les joailliers de la maison Van Cleef & Arpels, tout droit descendus des ateliers du joaillier parisien, situé dans les étages supérieurs !

Les participants bénéficient de conditions idéales pour apprendre : deux formateurs pour chaque module de 2 ou 4 h, composé de douze personnes et de deux formateurs !  Les ados et les enfants ne sont pas oubliés avec des ateliers créés à leur attention, gratuitement, pendant les vacances scolaires. Attention, prenez-vous-y bien à l’avance pour les inscriptions !

Deux nouveaux cours par an sont proposés. Parfois, ce sont les demandes des élèves qui les motivent comme celui intitulé Histoire des Bijou Talisman, pour découvrir la symbolique des pierres, et les vertus qui leur sont rattachées, des grands Moghols à Napoléon Ier, de Catherine de Médicis à Elizabeth Taylor, des mandalas indiens aux rébus chinois, en passant par les arabesques et la calligraphie arabes. Une invitation au Voyage pendant quelques heures, grâce au monde du bijou !  A venir aussi : deux nouveaux cours sur la technique de l’émail et sur le gouaché pour Noël…

Dans les ateliers de joaillerie « reconstitués », explique-t-on, « pas de vrais bijoux, mais par contre de vrais gestes » qu’il s’agit d’apprendre. Motivés, les joailliers sont recrutés sur une base volontaire. C’est un grand plaisir pour eux de sortir de l’atelier et partager leur expertise avec des élèves à Paris, Hong Kong et Tokyo. Et pour en faire de bons pédagogues, une formation sera assurée à chacun des futurs formateurs. D’où un an de préparation pour un cours. Ceux sur l’histoire de l’art ou la gemmologie sont dispensés par des formateurs externes. Sur le contenu des cours, «  Il  n’y a pas de non-dits » précise la présidente de l’école, questionnée également sur la question de la traçabilité des matières et pierres. « On explique aux élèves à quoi ressemble un certificat et surtout ce qu’il veut dire, car sinon ce n’est pas limpide ». A ce jour, les « préoccupations déontologiques » ne font pas l’objet d’un cours dédié, mais sont abordés dans les cours, notamment sur le diamant, et à l’occasion des questions des élèves.

Une école pour le public sans équivalent. Et qui intrigue. A la sempiternelle question de la relation entre l’école et la maison de joaillerie, la réponse est claire: la maison soutient l’école, mais n’a aucun lien avec le contenu pédagogique qui reste «très œcuménique» explique-t-on. Toutes les maisons de joaillerie sont citées pendant les cours. La responsable du Musée de Chaumet fait d’ailleurs partie du comité scientifique. Et même si les maisons de joaillerie françaises ont d’abord été réticentes à y envoyer des participants peaufiner certaines connaissances, les marques étrangères, elles, ont de suite accueilli les bras ouvert le projet pédagogique ambitieux – devenir « une référence » en matière de transmission – et envoient leurs stagiaires en cours « sans aucun problème ». « Ça prend du temps », précise-t-on, pour faire connaitre l’école, son objectif et son fonctionnement. « On garde les choses très séparées entre Van Cleef et l’Ecole. « On n’est pas là pour vous donner la carte de Van Cleef & Arpels à la fin !»

Enfin, si un cours ne vous tentait pas encore, mais la découverte de l’Ecole Van Cleef & Arpels, oui, il vous sera toujours possible d’assister à un soirée « Conversation », conférence entre connaisseurs et passionnés suivi d’un cocktail, et dédiée à une thématique précise à chaque fois, comme cette soirée avec la belle maison de joaillerie Mellerio. Belle preuve d’esprit œcuménique !

Infos pratiques :

Conversation, avec une conférence suivie d’un cocktail, une fois par mois, à 20h, 60€.

Tarif des modules: entre 600 et 950€ chacun. Mais les participants peuvent demander un financement dans le cadre du droit individuel à la formation (DIF) dont bénéficient les salariés.

-par Stéphanie Bui

@stefanibui

Notes :

site de l’Ecole Van Cleef & Arpels

Stephanie Bui, the Daily Couture

Des Parcours du Paris de la haute couture et du sur-mesure sont proposés par the Daily Couture. Pour les passionnés des savoir-faire d’excellence et rares de la mode et d’un Paris à découvrir, en toute convivialité, au fil de rencontres avec des créateurs artisans ou fournisseurs d’exception des maisons de mode ! Pour les informations, contactez-moi : stephanie@thedailycouture.com

Page de présentation de cette prestation personnalisée

Livre d’Or

Google+FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Laisser un commentaire

Required.

Required. Not published.

Si vous en possédait un.