Les visites du Paris de la couture et du sur mesure

Une visite parisienne des coulisses de la création artisanale  de la Couture et du Sur Mesure grâce à la rencontre conviviale avec l’artisan du luxe au savoir-faire rare.

En savoir plus...

design by dda
Home » Happening » Biennale/ Révélations

Biennale/ Révélations

Google+FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

« Nous sommes des créateurs ». Aux oubliettes les catégorisations sclérosantes et les étiquettes de designers, d’artistes ou d’artisans ! Organisateur de la Biennale Internationale des Métiers d’Art et de la Création, Ateliers d’Art de France,  se réjouit d’« une communauté créatrice en mouvement » qui a donné à voir son talent dans le bel écrin du Grand Palais, du 4 au au 8 mai. « Des artistes de la matière ancrés dans notre temps ».  Avec un espace d’exposition agrandi qui accueillait plus de 400 créateurs, l’édition 2017 s’est renforcé et imposé comme le rendez-vous international des métiers d’art attirant 40 268 visiteurs. Et de souligner le succès commercial auprès des créateurs. Plus que jamais, les métiers d’art expriment une nouvelle modernité et pertinence dans le paysage de la création contemporaine.

Le programme intense aura ravi tout passionné des métiers d’art : les matériaux exultaient, s’exaltaient entre les mains expertes des créateurs. Explorations et détournements des matières, comme ceux de Victoria Tanto, ci-dessous en photo, avec son paysage lunaire confectionné à partir de fils de coton et de velours, invitaient notre œil à célébrer l’art du détail, à se réjouir du travail à l’œuvre chez la jeune garde des artisans d’art comme chez les manufactures déjà bien reconnues. Les plus de 600 candidatures d’ateliers reçues témoignent de l’engouement pour cette manifestation singulière où le mot d’ordre de la scénographie était : la même visibilité pour chaque exposant, car « il n’a pas de hiérarchie dans les métiers d’art », soulignent les organisateurs.

the daily couture, biennale révelations 2017

Biennale Révélations 2017, œuvre réalisée en fils de coton et velours par Victoria Tanto. Ci-dessous, détails.

Les métiers d’art  étoffent toujours plus leurs liens avec les secteurs du design et de l’art avec un Comité d’Orientation Artistique soucieux de renforcer une sélection toujours plus rigoureuse et internationale,  présidée par Serge Nicole. Parmi ses membres, on retrouve des personnalités issues des métiers d’art, des galeries, de l’architecture, de l’édition. Parmi elles, Julien Lombrail, cofondateur de la Carpenters Workshop Gallery qui assure la fabrication de ses œuvres de design en interne dans ses ateliers de Roissy,  l’architecte Odile Decq ou encore Antoine de Galbert, le créateur de la Maison Rouge…

Pour la première fois,  la biennale faisait partie du festival des D’days en accueillant son programme Design et Métiers d’Arts avec le projet Péri’fabrique. L’idée ? Donner à voir l’expérimentation par la création de pièces uniques par un artisan d’art et un designer. Petit détail croustillant : ce n’est plus le designer qui choisit l’artisan d’art, mais l’inverse. De quoi encore bousculer les habituelles hiérarchies entre ces créatifs aux activités interpédantes. L’objectif revendiqué en cette ère de quête perpétuelle de nouveautés ? Bousculer les façons de travailler afin de favoriser l’innovation…

Ci-dessous, Over the top, la pièce signée par l’Atelier Bettenfeld-Rosenblum, gaineur doreur d’art et le designer Christian Ghion.

Peri'fabrique, Biennale Révélations 2017

Over the top, pièce signée pat l'Atelier Bettenfeld-Rosenblum, gaineur doreur d'art et le designer Christian Ghion.

Peri'fabrique, Biennale Révélations 2017Peri'fabrique, Biennale Révélations 2017

biennale Révélations 2017, ElianaCarter Tapia, the daily couture

biennale Révélations 2017, fleur réalisée en crin de cheval par Eliana Carter Tapia dans le village chilien de Rari.

Également cosmopolite, la biennale mettait en lumière, au centre de la Nef du Grand Palais, une exposition internationale, « Le Banquet », présentant une centaine de pièces venues du monde entier. Aussi inégales qu’incomparables, les œuvres avaient le mérite d’offrir un aperçu instructif de l’éclectisme des appropriations des techniques artisanales et des réinventions possibles. On y croisait des pièces signées d’artistes plasticiens, de designers et d’artisans d’art laissant présager l’avenir radieux des métiers d’art renouvelés par des créateurs venus de tout horizon.

A l’honneur cette année, le Chili illuminait la biennale par sa cinquantaine de pièces artisanales et sa politique publique volontariste de promotion de métiers d’art, un des grands enjeux des politiques publiques du pays. Les techniques ancestrales sont revisitées par des joailliers, créateurs textile, graveurs, sculpteurs qui nous font voyager. Les créations en crin de cheval façonnées en fleurs par Eliana Carter Tapia, nous emmenaient dans les collines au pied des Andes, plus précisément dans le village chilien de Rari mondialement reconnu pour la maitrise des savoir-faire des fibres animales perpétuée par une communauté d’artisanes. C’est dans ce village aussi qu’a été créée, en 2016, une résidence créative, par le créateur chilien Mauricio Clavero Kozlowski, par ailleurs directeur créatif de la maison Odiot, et présent à Révélations.

Où qu’il se trouve, quelles que soient son expertise et son approche de la création, l’artisan d’art révèle, par sa pièce travaillée à l’extrême, la délicatesse des mains qui œuvrent dans les ateliers. Et le défi qu’il aura réussi à relever.  Car, on ne triche pas avec la matière.  Cette authenticité du bel ouvrage ne pouvait que réjouir les visiteurs de Révélations.

Et d’ajouter ma joie d’avoir mon film primé du Prix Patrimoine 2016, au Festival International du Film sur les Métiers d’art (FIFMA) sélectionné par la Biennale, dans le cadre de multiples activités offertes aux visiteurs : conférences, films, ateliers, d’enfants et visites guidées.

film atelier haute couture, stéphanie bui, the daily couture

Tous les détails de la programmation de la biennale sont disponibles ici.

-Stéphanie Bui

@stefanibui @thedailycouture

Stephanie Bui, the Daily Couture

Des Expériences Couture à Paris sont proposés par the Daily Couture : immersion dans les coulisses de l’art de la fabrication de la Haute Couture et de la mode en visitant des ateliers travaillant pour les plus grandes maisons de couture, en rencontrant des professionnels de la mode…! Pour les informations, contactez-moi : stephanie@thedailycouture.com

Page de présentation de cette prestation personnalisée

Livre d’Or

Google+FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Laisser un commentaire

Not published.

Si vous en possédait un.