Les visites du Paris de la couture et du sur mesure

Une visite parisienne des coulisses de la création artisanale  de la Couture et du Sur Mesure grâce à la rencontre conviviale avec l’artisan du luxe au savoir-faire rare.

En savoir plus...

design by dda
Home » Out of ordinary » Some like it Haute

Some like it Haute

Google+FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Pour le spécial art du magazine Crash, hiver 2018, j’ai rédigé un article sur la première collaboration entre Viktor & Rolf et Zalando que je partage sur the Daily Couture.

crash magazine cover 82, stephanie bui, viktor and rolf, zalando

S’il y a bien un mot que l’on aura entendu et prisé lors des rendez-vous incontournables rassemblant les professionnels de la mode, c’est bien celui de « collaboration », la condition impérative d’une réinvention de la mode à tous les niveaux, y compris au regard de son processus de confection. L’enjeu ? Une mode plus respectueuse de l’environnement et des conditions de travail de ses fabricants.  Et que toutes les expertises et les talents se croisent pour y parvenir.

Dans ce contexte général, l’annonce d’une collaboration entre les singuliers et très indépendants Viktor & Rolf et la grande plateforme en ligne Zalando pour une première collection recyclée apparaissait comme l’une des nombreuses initiatives à même de contribuer à bousculer le système de la mode. Car, même s’il s’agit d’une collection capsule, d’un coup de com’ certain, et non d’un processus industriel de recyclage à grande échelle, la collaboration audacieuse de la part des designers brouille les codes, en allant puiser ses matières premières dans les stocks d’un commerçant en ligne d’envergure. Implicitement, les designers pointent la surconsommation inhérente au système actuel de la mode et la problématique des stocks de vêtements existants dont on ne sait plus quoi faire (lire cet article qui évoque les dessous cauchemardesques du trop plein de produits destinés au recyclage). D’autre part, en encensant le recyclage du vêtement comme un acte créatif exigeant, les designers revendiquent la réinvention du vêtement comme un acte créatif à part entière, et non comme un processus de confection moins noble.

En somme, de quoi infuser du glamour et du style dans le travail de la matière quelle qu’elle soit et d’où qu’elle vienne. Au recyclage des matières dites nobles issues de la haute couture, du plastique des océans transformé en baskets, des pièces vintages revisitées, qu’en est-il du stock gigantesque de vêtements d’aujourd’hui continuellement renouvelé ?

Souvent confrontés à des fournisseurs exigeant de gros volumes d’achat, de nombreux designers émergents et indépendants pourraient trouver dans ces stocks une ressource et une nouvelle façon de concevoir la mode du future. Une potentialité déjà explorée par nombre de designers ici et là, et qui pourrait s’installer davantage dans le paysage créatif de la mode.

Espérons que le succès de la collection capsule sera au rendez-vous, aussi bien auprès des fashionistas que des acteurs de la mode.

Disponible pour vous ici, mon article en français publié dans le numéro hiver 2018 de Crash :« Bold Upcycling », Crash 82

-Stéphanie Bui

@thedailycouture

stephanie bui, the daily couture

Des Expériences Couture à Paris sont proposées par the Daily Couture : immersion dans les coulisses de l’art de la fabrication de la Haute Couture et de la mode en visitant des ateliers travaillant pour les plus grandes maisons de couture, en rencontrant des professionnels de la mode…! Pour les informations, contactez-moi :stephanie@thedailycouture.com

Page de présentation de cette prestation personnalisée

Livre d’Or

Google+FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Laisser un commentaire

Required.

Required. Not published.

Si vous en possédait un.