L’ATELIER DE LA RÊVERIE ET DES POSSIBLES : LA HAUTE COUTURE CHEZ VALENTINO A/H 20-21



Lignes radicales et blanc immaculé habillent des silhouettes telles des toiles laissées à notre imagination : s’ingénie une réconfortante obstination de la douceur pour imaginer, en cette ère moderne post-Covid, un « nouveau départ ».

haute_couture_valentino_2020_2021_thedailycouture

Une couture conçue comme une « invitation à la rêverie ». La collection Valentino de cette édition 2020-2021 de la Semaine de la Haute Couture inédite, car numérique pour la plupart des présentations, aura permis la réalisation de créations textiles aux silhouettes ouatées alliant légèreté, force et blanc, la somme de toutes les couleurs. Monochrome, la composition d’ensemble capte ce moment d’exploration  de « l’ouverture de possibilités infinies », imagine Pier Paolo Piccioli. Et d’expliquer le choix du blanc « comme une feuille de papier qui attend d’être remplie de lignes et d’idées. Blanc comme la toile, symbole du travail et de la disponibilité, première étape du processus de construction. Encore une fois, une nouvelle possibilité. »

Sur le fil, avec retenue, sans une once de référence littérale à l’agitation qui secoue le monde et la mode – aux prises avec la question très complexe et brûlante de l’éthique désormais au cœur de la florissante industrie -,  la collection couture s’ingénie à cultiver la puissance du rêve au pouvoir d’agir bien réel. Et dont le luxe est expert : il convoque l’imagination. Car si l’empreinte carbone, sociale et sociétale de la mode est certaine, son empreinte culturelle précisément est immense. La mode reflète le pouls de la société. Et la Haute Couture, un je-ne-sais-quoi transcendant la mode et le monde rationnel par la démesure à l’œuvre, et que Pier Paolo Piccioli a merveilleusement exprimée ici, tout en douceur…

« Il y a une admirable énergie dans l’obstination de la douceur ». Platon

Courtesy of Valentink Spa - Directed by @nick_knight​
Courtesy of Valentink Spa – Directed by @nick_knight​

En cette ère moderne de crise perpétuelle, Valentino se résout à l’optimisme. Les pistes ? Cultiver la démesure de l’imagination tout en gardant la mesure du temps. Non pas passer le temps, mais le goûter. Dévorer des yeux la beauté d’une création collective ayant pris le temps de créer à la main un monde hors-norme.  Sollicitée à chaque seconde, notre attention se laisse miraculeusement happée par ces 350 mètres de tissu transformés  en une silhouette parée d’organza, de tulle appliqués de volants, rebrodées de paillettes argentées,  ou par cette combinaison-pantalon de tulle rebrodé de perles ton-sur-ton ayant nécessité 1300 heures de création à la main, ou encore cette robe de tulle et gazar blanc nivéen à merlons rebrodés de plumes aux 2900 heures de création à la main… Et toutes les autres pièces…

Une radicalité détonante s’exprime au travers de l’extrême longueur des silhouettes. S’affirme la primauté de la beauté du geste artisanal comme force d’âme. Un savoir-faire manuel aussi humain, impressionnant que néanmoins très fragile… Car il y a péril en la demeure. Métiers de l’ombre en déshérence, si peu connus, peu valorisés, mais si prisés de la mode française, ils sont pourtant porteurs d’avenir pour qui s’y engage. Et en rien opposés aux nouveaux savoir-faire numériques. Libérée d’une tradition qui pourrait inhiber, la couture de Valentino encense l’alliance du geste manuel traditionnel et du geste numérique, du matériel et de l’immatériel. Aux artisans de la haute couture de façonner les silhouettes dans les règles de l’art, et aux artisans du numérique d’y apporter un onirisme ludique par la projection de couleurs, de fleurs, et de broderies sur les silhouettes couture. Une saisie émerveillée d’un monde sublimé par les savoir-faire de la soie, de l’organza, du tulle, des broderies, des paillettes, des plumes s’empare de nous…

Courtesy of Valentink Spa - Directed by @nick_knight​
Courtesy of Valentink Spa – Directed by @nick_knight​

Et si en ces temps d’injonction à l’engagement à tout-va, où l’émotion est reine, la pensée prise de court, le raccourci courant et le slogan roi, choisir d’arborer le goût pour le temps artisanal du geste collectif au service du rêve et des possibles élevé en un d’état d’esprit, en une sorte de sagesse, devenait un acte des  plus réconfortant, audacieux voire des plus engagé qui soit – sans en avoir l’air ?  Peut-être, le comble de l’élégance.

« L’imagination a été appelée à juste titre l’atelier de Dieu. Einstein a dit à son sujet qu’elle est plus grande que le savoir. Ce que vous imaginez et tenez pour vrai adviendra. L’imagination habille vos idées et les projette sur l’écran de l’espace. Demeurez fidèle à ce schéma mental et vous constaterez qu’un jour vos rêves se réaliserontUn internaute anonyme. 

 

 

 

 

@thedailycouture 

Depuis 2011, à la demande, the Daily Couture organise des immersions dans les Ateliers Haute Couture à Paris oeuvrant pour les plus grandes maisons de mode. 

Envoyez-nous votre demande : info@thedailycouture.com 

En savoir plus, c'est par ici : Visites Ateliers Haute Couture à Paris | Immersions conçues par une journaliste mode : http://bit.ly/visiteateliershautecouture

Ils nous font confiance : références clients

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *