SIGNÉS CHAMBERLAN : DES SOULIERS FÉMININS À VOS MESURES



La séduisante alchimie du processus créatif ultra personnalisé : de la prise de mesures à distance via l’application de Chambelan à la réalisation d’un moule à vos mesures, puis du modèle fabriqué par des artisans d’art en France.

Chamberlan, made in France, Paris Design Week 2016, the daily couture

Paris Design Week, c’est jusqu’au 10 septembre ! Pour cette édition, The Daily Couture s’est particulièrement intéressé au savoir-faire de la chaussure  présenté par ADC, « au-delà du cuir », un dispositif créé à l’initiative de la Fédération Française de la Chaussure et du Conseil National du Cuir.  Son objectif ? « Aider les entrepreneurs qui ont décidé de se lancer dans l’aventure de la création d’entreprises dans les métiers liés au cuir ».

Jusqu’au 10 septembre, à cet espace showroom, vous pourrez donc découvrir plusieurs marques émergentes. L’un d’entre elles a retenu l’attention du Daily Couture : une histoire entrepreneuriale inspirante fondée sur la volonté d’explorer le savoir-faire de la fabrication du soulier en France, pays reconnu pour l’excellence de ses artisans du cuir et ses métiers de la chaussure fabriquée sur mesure.

Chamberlan, Paris Design Week, 2016, au delà du cuir, the daily couture

The Daily Couture partage, avec enthousiasme, l’offre nouvelle génération de souliers féminins signés Chamberlan.

A l’origine, un chamberlan était un ouvrier travaillant la chaussure à la main, en chambrée. Ce métier appartenant à l’histoire des cordonniers, en France,  a donné son nom à la marque confectionnant le soulier féminin.  Sauf que le chamberlan revisité par le duo entrepreneurial Franck Le Franc – Sophie Engster,  ne mise plus sur des mesures prises à la main. Effet nouvelle technologie oblige, le champs des possibles s’élargit, les prix baissent, mais, par bonheur, pas au détriment d’une belle facture et de la promesse d’un confort que nous recherchons toutes !

Tout commence donc par le téléchargement de l’application de Chamberlan et la prise de huit photos de chacun de vos pieds – car  personne n’a un pied droit et gauche identique, rappelle Sophie Engster, –  et voilà une remodélisation de vos mesures en 3D prête à donner vie à des moules, des formes sculptées en bois.  A partir du modèle choisi et d’une large palette de couleurs et matières, seront personnalisés, selon vos désirs : plusieurs éléments de la chaussure, dont le liséré et la hauteur de talon.  C’est dans une manufacture à Notron – également berceau du nouveau Pôle d’Excellence Rural (PER) de la filière cuir, en Périgord, formant des artisans pour de grandes marques de mode comme Hermès, Repetto* ou Weston – que ces chaussures ultra personnalisées sont réalisées dans les règles de l’art de l’artisanat local.

Soit « une infinité de possibilités » symboliquement évoquée par le logo : un double 8 comme un double infini.  Décliné ici et là, le numéro phare de la marque est aussi le nombre fétiche du designer, Louis Cardin, par ailleurs héritier d’une belle histoire de mode qu’il perpétuait en travaillant pour le groupe créé par Pierre Cardin, son oncle. Il rejoindra Chamberlan. A ses côtés, un jeune retraité de chez Weston sera le chef d’atelier.  Se joindront des compagnons du devoir venant de chez Berluti, un coupeur doté de 35 ans d’expérience et alors en recherche d’emploi, un formier, une piqueuse et, finalement, un monteur qu’ils auront bien eu du mal à recruter.

A l’origine, c’est Frank Le Franc, gestionnaire de fonds pour le compte de banques privées parisiennes qui propose à Sophie Engster, alors responsable marketing chez Dior de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale.  Elle qui a toujours voulu créer son entreprise accepte de quitter son poste.  « Je n’avais jamais trouvé l’idée géniale qui me pousse à quitter une belle entreprise comme LVMH. J’ai eu la chance, sur dix ans, de faire plein de métiers différents :  chef de projet développement, responsable marketing opérationnel international, j’ai lancé le premier site e-commerce chez LVMH en cosmétique, j’ai été responsable CRM et, enfin, responsable relation client chez Dior. Et j’avais adoré mon expérience dans le e-commerce ».  Ensemble, ils trouveront le local et les machines, effectueront le recrutement et créeront l’application et le site.

Chamberlan, une marque qui participera à refondre, pour de bon, l’offre de la chaussure féminine nouvelle génération ?  On le souhaite pour les deux entrepreneurs, les artisans embauchés  – et pour nous, les consommatrices.  En effet, ces souliers voués à intégrer une garde-robe confortable et durable sont proposés à partir de 500 euros. Un excellent rapport qualité-prix.  Surtout quand on le compare à l’offre de chaussures prêt-à-porter de luxe dont la qualité n’est pas toujours au rendez-vous.  Et la prise de mesures, par définition, absente.  Enfin, un plus: le tannage est végétal !

Bon à savoir : durant toute l’année, sur rendez-vous, vous pouvez venir à la rencontre de Chamberlan au showroom parisien ADC, au 76 Rue Quincampoix, dans le Marais. Histoire de voir en vrai les modèles et toucher les matières en provenance de peausseries françaises et italiennes !

Le Site de Chamberlan

Mon article sur le pôle d’excellence de la filière cuir pour le magazine Crash

http://www.icem-freinet.fr/archives/bt/bt60/bt60.pdf

(document sur l’histoire des cordonniers en France)

 

 

 

 

@thedailycouture  

Depuis 2011, à la demande, the Daily Couture organise des immersions dans les Ateliers Haute Couture à Paris travaillant pour les plus grandes maisons de mode. 
Envoyez-nous votre demande : info@thedailycouture.com 

En savoir plus, c'est par ici : Visites Ateliers Haute Couture à Paris | Immersions Mode 

Ils nous font confiance : ref clients

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *