REHAB, L’ART DE RE-FAIRE



REHAB, l’art de re-faire, l’exposition proposée par l’Espace Fondation EDF, questionne la possibilité – voire la nécessité – de redonner vie aux matières usagées – aux déchets. Métamorphosée, la matière délaissée devient une œuvre d’art singulière aux imaginaires verts enchanteurs.

Christian Gonzenbach ou Le Tanneur de Plastique

L’artiste suisse Christian Gonzenbach, dont l’œuvre s’intitule « Skins. A Hunter’s Collection », s’est mis dans la peau d’un scientifique amateur qui, au 17ème siècle, s’en allait découvrir le Nouveau Monde d’où il rapportait, en autres, ces espèces animales inconnues à décortiquer sous toutes leurs coutures pour en saisir l’essence. La finalité : les exposer dans les fameux cabinets de curiosités, ancêtres des musées.

Ces objets accrochés sur le mur font terriblement penser à des peaux accrochées tels des objets iconiques. Sèche-cheveux, téléviseurs, téléphones portables et imprimantes ont été dépecés pour n’en saisir que l’esthétisme. Les formes et couleurs, ainsi exposées telles des peaux, frôlent l’abstraction.

En scientifique amateur du déchet plastique, l’artiste a rassemblé sa collection de déchets collectés de 2001 à 2010, désormais épinglés sur ces murs destinés à exposer de l’art. De côté, de derrière, du dessous, nous découvrons, autrement, ces objets qui nous ont, un temps, rendu service. C’est comme si nous étions en présence de ces insectes mystérieux ou ces animaux empalés que le naturaliste d’antan voulait comprendre. Le déchet plastique aurait-il donc un secret à révéler, celui d’une réutilisation encore inconnue ?

De quoi se focaliser un temps sur cette masse de plastique polluante ! Et d’envisager autrement ces objets très utiles un temps, inutiles et polluants pour toujours. Enfin, questionner, ne serait-ce qu’un instant, la place de ces objets du quotidien.

Un peu comme l’artiste, ce blog souhaite dépecer à sa façon le travail de la couture pour en dévoiler d’autres réalités, celles de ses savoir-faire artisanaux mondialement reconnus et méconnus, menacés de disparition pour certains. Exactement le contraire des déchets plastiques proliférant !

EVA JOSPIN OU La couturière du carton

Du carton. Non, ce n’est pas du bois ! Il faut décidément s’approcher de très près pour se rendre compte des détails. Nous voici devant une sculpture faite en carton ! L’œuvre d’art signée Eva Jospin-Thoretton, et intitulée Forest, interprète la forêt, cette substance végétale et vitale avec cette matière jetable. Le grand écart est réalisé pour le bonheur de nos yeux.

Plusieurs mois furent nécessaires pour réaliser cette œuvre sculpturale aux détails raffinés, faite d’un matériau dit pauvre, le carton. En ce sens, son approche artistique s’inscrit dans la tradition classique de l’art : son savoir-faire artisanal, en l’occurrence ici, le design de carton, s’avère essentiel pour la réalisation de cette belle œuvre au sens classique. Ainsi son expression d’un raffinement et du détail me rappelle-t-elle l’engagement des artisans de l’unique et du détail.

Oui, l’artiste est une couturière du carton ! Elle révèle la beauté insoupçonnée du design du carton. Ne comparons donc pas cette œuvre d’art aux bibliothèques ou chaises en carton désormais courantes. Leur seul point commun est l’usage de ce matériau. Ici, nous sommes face à une proposition dont le matériau recyclable est utilisé pour réaliser une œuvre d’art !

« Pour une exploration totalement artificielle et onirique du sujet vert »

La commissaire d’exposition, Bénédicte Ramade, réfute ainsi le regard sans nuances de ses pairs, ces interprètes de l’art, quand ils conçoivent des expositions sur le sujet « vert ». Selon elle, trop souvent, les commissaires d’exposition inscrivent les œuvres artistiques dans des discours aux tonalités vertes bien limitées.

Ici, les déchets abandonnent leur réalité. Ils se révèlent enchanteurs. De quoi finalement ravir, sans l’avoir cherché, les adeptes du recyclage et donner aux autres l’envie de s’y mettre !

Parmi les autres artistes, sont présents : Pauline Bastard, Tue Greenfort, Los Super Elegantes, Style Lyons, Marjan Teeuwen, Gordon Matta-Clark, Mierle Laderman Ukeles, Douglas White, Lucie Chaumont, Romain Pellas, Damien Berthier, Mario D’Souza, Gyan Panchal, Ian Pedigo, Michael Samuels, Gitte Schäfer.

 
 
 
 
 
@thedailycouture 

Depuis 2011, à la demande, the Daily Couture organise des immersions dans les Ateliers Haute Couture à Paris travaillant pour les plus grandes maisons de mode. Envoyez-nous votre demande : info@thedailycouture.com 

En savoir plus, c'est par ici : Visites Ateliers Haute Couture à Paris | Immersions Mode 

Ils nous font confiance : ref clients
 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *